Note d’intention

« J’ai peur. Tu as peur. Elle, il a peur. Nous avons peur… »
Du singulier au pluriel, du féminin au masculin,
du « handicap » à la « normalité », de la naissance à la fin de vie.

Le choix du thème de la peur pour la création de Léo emménage ! est né d’une expérience personnelle, l’accompagnement de Noé, un petit garçon diagnostiqué autiste Asperger et scolarisé en moyenne section de maternelle.
Ses peurs peu communes, dont celle de la pluie, ont éveillé ma curiosité et ont fait naître une poésie créative sur les causes de ses angoisses. Pour Noé, le langage n’est pas le premier moyen d’expression, il est une technique apprivoisée qui permet d’entrer en communication avec l’autre. C’est d’abord le corps qui parle, se recroqueville quand l’émotion est trop forte, se tend puis se détend quand l’apaisement entre pas à pas, dans le champ des possibles.
Je me suis alors intéressée au chemin corporel permettant d’apprendre à se détacher de la peur, à la rencontrer véritablement, à lui ouvrir les bras avec bienveillance.
La patience de Noé, son attention, sa volonté d’accueillir les propositions et sa capacité à créer du changement m’ont sidérée !  Haut comme trois pommes et déjà porteur de sagesse en matière d’écoute de soi et des autres. Un exemple, peut-être ?
L’essence de mon travail se situe dans l’envie de transmettre la nécessité du lien à l’autre pour grandir. Aussi, cette simplicité, ce courage de poser des actes, d’expérimenter, cette idée que nous sommes tous des créateurs de transformation.